Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /homepages/6/d427641961/htdocs/index.php on line 267
Tiques

Ichthus, scoutisme et loisir

A_TRADUIRE Ressources fleche rouge Tiques

Tiques

Les tiques sont présentes sur l'ensemble du territoire de la France. On les trouve dans la forêt, dans des prairies... Elles sont actives de mars en octobre. Les tiques peuvent transmettre la borréliose de Lyme.

La meilleur prévention de la maladie de Lyme est de se protéger des morsures de tiques par des vêtements longs et fermés. Les répulsifs ne garantissent pas encore une protection parfaite. Un examen soigneux du corps est nécessaire pour retirer les tiques.

L'utilisation d'éther, de l'alcool... provoque la régurgitation de la tique : une tique porteur de la Borréliose transmet alors la bactérie. Conclusion : Ne jamais appliquer de produits pour faciliter le retrait de la tique !

A l'aide d'une pince fine (pince à épiler) saisir la tique le plus près possible de la peau et la retirer doucement. Il existe également des pinces spéciales vendues en pharmacie. Désinfectez et surveillez le lieu de morsure pendant 30 jours pour remarquer l'apparition d'un érythème migrant (EM). Il ne faut pas confondre ce dernier avec l'érythème provoqué immédiatement ou dans les 24h après la morsure. C'est une réaction aux composants salivaires de la tique.

Symptômes

Phase primaire : L'érythème migrant (EM) apparaît 3 à 30 jours après la morsure et grandit pour atteindre habituellement 10cm voir plus. Après une à deux semaines, l'EM palit en son centre (70%). La présence d'un érythème migrant permet d'affirmer le diagnostic. En Europe un discret syndrome grippal (somnolences, légère fièvre, céphalées, arthralgies, troubles digestifs) est souvent constaté.

Phase secondaire : Sans traitement antibiotique durant la phase primaire, la borréliose de Lyme se manifeste principalement par des symptômes neurologiques et rhumatologiques.

Phase tertiaire : Elle comprend des manifestations neurologiques (encéphalomyélites chroniques, polyneuropathies), dermatologiques et rhumatologiques qui surviennent des années après l'EM.

Phase chronique : Au vu des symptômes variés, l'idée d'un stade chronique de la maladie de Lyme a du mal à s'imposer. Mais, ces dernières années, de plus en plus de pays reconnaissent le stade chronique permettant ainsi aux milliers de malade l'accès aux soins.